introduction au GABA (acide gamma-aminobutyrique) et au baclofène

La demivie plasmatique du baclofène est en moyenne de 3 à 4 heures.
Le baclofène, à l’origine commercialisé sous le nom de Liorésal®, est un dérivé de l’acide gamma-aminobutyrique (GABA). 
L’acide γ-aminobutyrique ou en abrégé GABA, est le principal neurotransmetteur inhibiteur du système nerveux central
L’acide gamma-aminobutyrique ou GABA exerce ses effets par l’intermédiaire d’au moins trois types de récepteurs : le récepteur GABA-A, le plus connu, le récepteur GABA-B et le récepteur GABA-C. Les récepteurs GABA-A et C sont des récepteurs ionotropes alors que le récepteur GABA B est un récepteur métabotrope qui module l’ouverture des canaux potassiques grâce à des seconds messagers impliquant une protéine G
Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour introduction au GABA (acide gamma-aminobutyrique) et au baclofène

  1. sylvie31 dit :

    Bonjour,

    Très dubitative sur cette information.
    Combien de membres sont concernés ? où se trouve cette information ?

    Curieusement, personne n’a jamais parlé de cela sur les forums baclofène depuis 2 ans que je les fréquente.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s