benzodiazépines et somnifères : des drogues dures très dangereuses pires que l’héroïne

havlane®, seresta®, tranxène®, lysanxia®, mogadon®, nordaz® valium®, temesta®, lexomil®, urbanyl®, veratran®, xanax® noctamide®, normison®, nuctalon®, rohypnol®, halcion®, rivotril®, victan®…et drogues Z imovane® stilnox® et autres…et assimilés : lyrica, neurontin, stresam, atarax, myolastan…
témoignage : Il est beaucoup plus difficile d’arrêter les benzodiazépines que l’héroïne !
« Certains de ces groupes de victimes des tranquillisants peuvent documenter sur des personnes qui ont encore des symptômes de sevrage dix ans après l’arrêt.  »
Site d’information sur la dépendance et le sevrage aux benzodiazépines
PROTOCOLE À SUIVRE LORS DU SEVRAGE DES BENZODIAZÉPINES. professeur Ashton
informations sur le sevrage des benzodiazépines
Le site le plus complet du net
« Il est plus difficile de sevrer les patients des benzodiazépines que de l’héroïne. Il semble que la dépendance est tellement enracinée, et que les symptômes de sevrage sont tellement intolérables que les patients rencontrent énormément de difficultés lors du sevrage. L’autre problème est qu’avec l’héroïne, le sevrage prend fin après une semaine environ. Avec les benzodiazépines, une proportion de patients souffre de sevrage prolongé et ont des symptômes très déplaisants mois après mois, je reçois des lettres de personnes qui disent que ça peut durer deux ans voire plus. Certains groupes de soutien au sevrage aux benzodiazépines ont des cas de patients qui ont toujours des symptômes dix ans après l’arrêt ».
Professeur Malcom Lader, Institut de Psychiatrie, Londres, 1999
Les benzodiazépines (benzos) peuvent causer des effets secondaires, une tolérance, une accoutumance, une dépendance, des symptômes de sevrage et un syndrome prolongé de sevrage
Le délai de récupération est de plus longue durée que celle requise pour une des drogues illégales mentionnées ci-dessus ou pour tout autres médicaments que nous connaissons.
Les dangers de la toxicomanie aux benzodiazépines
Le site de ross
Le site de victime of tranquilliser (VOT)
« Ce sont des substances extrêmement dangereuses qui auraient dû être interdites, comme des médicaments similaires l’ont été dans le passé »
Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour benzodiazépines et somnifères : des drogues dures très dangereuses pires que l’héroïne

  1. Les drogues sont une catastrophe pour notre société. Voici un témoignage que j’ai récolté d’un miraculé qui a

    réussi l’improbable, il s’est sortie des drogues depuis 25 ans et n’y a plus jamais retouché. Il n’était pas un

    « simple drogué », il a réellement suivi la spirale descente et comme il le dit lui-même

    « De 1980 à 1986, j’ai vécu une descente en enfer sans pouvoir m’en échapper.
    En quelques mois, j’ai commencé par fumer du shit, de l’herbe, puis rapidement j’ai sniffé de l’héroïne. Eté 1980,

    le sniff a rapidement perdu son effet alors j’ai utilisé l’injection d’héroïne puis les mélanges héroïne/ cocaïne (plus

    connu sous le nom de speed Ball). J’ai pris de tout : des acides, des champignons hallucinogènes, des

    médicaments, etc. Et bien sûr, plus j’en prenais moins l’effet était ressenti alors la dose devait augmenter. Une

    spirale incroyablement vicieuse… »

    Vous pouvez lire le témoignage complet ici :

    http://fleausolution.com/2011/11/un-accro-aux-drogues-dures-sen-sort-grace-a-narconon/

    Personnellement, je lui tire mon chapeau… S’il y en avait plus comme lui, la société ne serait surement plus la

    même. Merci à lui pour le courage et la joie de vivre qu’il communique…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s